français
  • Ce que doit défendre la gauche en Arménie

    Par Vahan Ishkhanyan 28 février 2021 Traduit de l’arménien par Ani Tsovinar Vanetsyan Cet article date maintenant de plus de six mois. Certains phénomènes* ne sont plus d’actualité ou ont évolué, mais l’ensemble de la situation est tel que l’argumentaire reste complètement valable au moment où nous publions ce texte. Nous avons décidé de le traduire et de le publier en trois parties. (*Comme le mouvement de rue « pour le salut de la patrie » qui s’est dispersé, mais dont certains membres ont ensuite obtenu quelques sièges à l’Assemblée sous d’autres étiquettes, durant les élections anticipées en juin dernier, qui ont vu cependant Nikol Pashinyan se faire réélire à une large majorité.
    Vahan Ishkhanyan, Ani Tsovinar Vanetsyan
  • manifeste

    Nous, Djaragayt, collectif de gauche, pensons que la part essentielle des difficultés que rencontrent l’Arménie et son peuple est liée à l’adoption d’une politique économique libérale par l’État arménien dans la période de l’indépendance post-soviétique, ainsi qu’à la forme que les rapports sociaux ont pris dans le pays, façonnés par l’égoïsme, le culte du seul intérêt privé ainsi que du marché.

    Byurakn Ishkhanyan, Eva Hakobyan, Soseh Hovsepian, Ani-Tsovinar Vanetsyan